Concept permettant à quiconque de “créer soi-même”.

Le DIY permet de créer des objets unitairement ou en petite série, personnalisés, qui peuvent répondre aux besoins d’un marché parfois extrêmement réduit (voire d’une personne), et qui sont produits généralement localement. Le DIY a des aspects économiques car en faisant soi-même, on n’est plus seulement consommateur, mais producteur. De plus, cela peut parfois revenir moins cher que d’acheter le même objet sur les marchés « classiques », surtout pour les biens très spécifiques ou avec peu de fournisseurs sur le marché. Faire soi-même permet parfois aussi de recycler un objet, lui donner une seconde vie, et donc peut être à la fois efficace du point de vue de la consommation de ressources, et bon pour l’environnement, mais ce n’est bien sûr pas toujours le cas.

Ingéniosité et système D

Il se présente comme une philosophie dont le principe consiste à promouvoir un mode de vie anticonformiste où objets usuels mais aussi productions artistiques et intellectuelles, seraient le fruit de créations individuelles laissant la part belle à l’ingéniosité et au système D. Si la philosophie “Do It Yourself” rencontre aujourd’hui un tel succès, c’est d’abord parce qu’elle est en totale adéquation avec la révolution Internet.

Le concept de DIY n’est pas nouveau mais il a connu une accélération rapide, notamment avec la création du concept de FabLab au MIT (Massachussetts Institute of Technology)en 2002 mais aussi et surtout par la démocratisation des imprimantes 3D qui, sans être hors de prix, ne sont pas encore à la portée de tout le monde.

Consommer autrement

S’il est par nature impossible de prédire l’avenir, on peut malgré tout penser que ce concept pourrait séduire au-delà de son milieu d’origine. Tous ceux qui souhaitent « consommer autrement » pourraient se sentir concernés par ce type de démarche. A partir du moment où vous préférez fabriquer plutôt que consommer vous êtes déjà dans une démarche de DIY.

Vous voulez tout créer vous-même ?

C’est à votre portée !

L’impression 3D est accessible à tout le monde.